Aller dans un Bar 1/2 [Les Sorties #09]

Quelques petites choses bien utiles lors des premières sorties pour les filles à la Edith qui cherchent à s’assumer et/ou qui vivent leur vie au grand jour.

Cette vidéo s’adresse surtout pour les copines qui effectuent leurs premières sorties en tant que femmes. Mais ça peut aussi servir à d’autres voire vous faire marrer si vous n’êtes pas comme Edith.

Ici il s’agit d’aller se poser dans un bar pour la première fois. Expérience aussi impressionnante que nécessaire si vous souhaitez être une fille épanouie.

Partie 1 à consommer avec modération.

E D I T H D E N A N T E S

→ d’infos sur notre art de vivre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

Aller aux Courses 2/2 [Les Sorties #08]

Quelques petites choses bien utiles lors des premières sorties pour les filles à la Edith qui cherchent à s’assumer et/ou qui vivent leur vie au grand jour.

Cette vidéo s’adresse surtout pour les copines qui effectuent leurs premières sorties en tant que femmes. Mais ça peut aussi servir à d’autres voire vous faire marrer si vous n’êtes pas comme Edith.

Ici il s’agit d’aller faire des courses pour la première fois. Expérience aussi impressionnante que nécessaire si vous souhaitez être une fille épanouie.

Partie 2.

E D I T H D E N A N T E S

+ Vidéo « Présentation Chaîne EDITH DE NANTES »
https://www.youtube.com/channel/UCjC5QKj-w2Xm-F3vhEFt39A/featured

+ d’infos sur notre art de vivre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

Aller aux Courses 1/2 [Les Sorties #07]

Quelques petites choses bien utiles lors des premières sorties pour les filles à la Edith qui cherchent à s’assumer et/ou qui vivent leur vie au grand jour.

Cette vidéo s’adresse surtout pour les copines qui effectuent leurs premières sorties en tant que femmes. Mais ça peut aussi servir à d’autres voire vous faire marrer si vous n’êtes pas comme Edith.

Ici il s’agit d’aller faire des courses pour la première fois. Expérience aussi impressionnante que nécessaire si vous souhaitez être une fille épanouie.

Partie 1.

E D I T H D E N A N T E S

+ vidéo « Présentation Chaîne EDITH DE NANTES »
https://www.youtube.com/channel/UCjC5QKj-w2Xm-F3vhEFt39A/featured

+ d’infos sur notre art de vivre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

Quiz pour Travestis! [Le Quiz Pour Tous #04]

Quiz pour mesurer son degré de Travestitude.
Même si vous n’êtes pas une personne de “type” Edith, vous pouvez néanmoins le faire pour le fun ou tout du moins regarder cette vidéo.

E D I T H D E N A N T E S

+ d’infos sur le Travestissement
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

→ vidéo « Le Genre pour les Nul.le.s #01 : Le Travestissement Un Art de Vivre »
https://www.youtube.com/watch?v=uJ0jOHzzHbs

Le Travestissement : un Art de Vivre.

Vidéo “made by Edith” sur notre art de vivre…

Vidéo consacrée à un art de vivre à part entière : le Travestissement!

N’hésitez pas à commenter, liker, partager, etc.

Bon Visionnage. Et Bon Quiz à partir de 07’15 pour tester si vous avez compris de quoi on parle entre 00’00 et 07’14!

E D I T H D E N A N T E S

+ d’infos sur notre art de vivre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

→ Présentation de la chaîne vidéo
https://www.youtube.com/watch?v=DCrlVIyW7gk

Les Folles! [Ennemis du Travesti #05]

Certains travestis et femmes transgenres représentent un danger pour leurs semblables : en effet ce n’est pas parce que vous êtes ainsi que vous êtes dénué.e de défauts, tares et autres vices…

Dans notre série “Les Ennemis du Travesti” nous vous présentons des catégories de personnes qui peuvent mener la vie dure aux nénettes comme Edith de Nantes. Aujourd’hui les autres filles comme elle !

Un ennemi insoupçonné

Ces dernières peuvent en effet être une source d’ennui considérable pour leurs consoeurs.
En effet par leur haut degré caricatural elles peuvent faire pas mal de ravages.
Apprenons ici à nous méfier de certaines d’entre elles.

Nous avions déjà fait un article et une vidéo sur un thème très proche dans notre série intitulée “Le Genre pour les Nul.le.s – Les Filles Toxiques”. C’était déjà assez détaillé mais nous allons en rajouter une couche ici.

Tout le monde connait cette expression : l’homme est un loup pour l’homme. Eh bien pour certaines femmes c’est la même chose ! En effet il se peut que des fois elles se bouffent entre elles ! Par jalousie, par incompatibilité d’humeur, par divergence d’esprit… mais surtout par jalousie ! Eh oui des fois ça ne vole vraiment pas haut.

Etre une femme pour ces messieurs n’empêche pas d’être bête bien au contraire

Qu’on soit bien d’accord : les personnes qui se travestissent comme nous et qui le vivent de façon épanouie ont beaucoup d’ennemis. Des gens qui les rejettent à ceux qui les discriminent en passant par ceux qui les méprisent. Mais le fait d’être travesti n’empêche pas d’être source de bêtise et de pauvreté comportementale pour autant.

Quand on fait la part des choses on se rend compte que ces derniers peuvent poser des problèmes à leurs congénères, (confrères ou consoeurs appellez cela comme voudrez). Qui n’a jamais eu un pote un brin saoulant dans ses relations ? Qui n’a jamais eu à faire à un imbécile de première ou à une garce de compétition lors d’échanges un brin tendus à tous les échelons de la vie ?

Alors et pour conclure là-dessus on vous invite à regarder la vidéo suivante afin de vous en faire une idée plus concrète. Encore une fois que vous soyez comme nous ou non, vous allez y apprendre quelque chose.

Infos sur la vidéo de l’article

Il s’agit pour la petite histoire de la vidéo pilote de la chaîne youTube! C’est en effet la toute première que nous avions réalisée. Cela peut entraîner quelques incohérences notamment en fin de séquence lorsque les Edith annoncent des vidéos à venir (qui étaient déjà publiées à ce moment-là!). Le sujet quant à lui m’avait particulièrement inspirée…

Note : cette vidéo ainsi que celles de la série intitulée “Les Ennemis du Travesti” peuvent paraître au premier abord comme particulièrement véhémentes voir injustifiées dans leurs récits et conclusions. Cela n’a pas pour but de stigmatiser une ou plusieurs catégories particulières d’individus.

Non il s’agit juste de se moquer un peu avec un soupçon d’irrévérence de situations conflictuelles engendrées par des comportements indélicats et que vivent parfois les gens comme nous dans cette société qui s’ensauvageonne de plus en plus et sous des formes aussi diverses que variées. Plutôt que de subir et de nous victimiser comme certains de nos adversaires (ou à l’inverse de rageux/rageuses de la cause) nous préférons évidemment en rire.

Et une dernière chose : rien n’est fictif, tout est authentique.

E D I T H D E N A N T E S

+ petite définition de la notion “exagération” (ça ne mange pas de pain)
https://www.linternaute.fr/dictionnaire/fr/definition/exageration/

+ petite définition de la notion de caricature (ça aussi ça ne mange pas de pain)
https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/caricatural_caricaturale_caricaturaux/13297

→ vidéo “Le Genre pour les Nul.le.s – Les Filles Toxiques”
https://www.youtube.com/watch?v=q0hz-CEv4LE

→ vidéo “Quiz Spécial Cisgenres!”
https://www.youtube.com/watch?v=WwbI01B-f7w

Aller Chercher du Pain [Les Sorties #06]

Quelques petites choses bien utiles lors des premières sorties pour les filles à la Edith qui cherchent à s’assumer et/ou qui vivent leur vie au grand jour.

Cet article s’adresse surtout aux hommes travestis qui effectuent leurs premières sorties en tant que femme. Ici il s’agit d’aller chercher… du pain.

Dans cette séquence nous encouragerons les hommes travestis qui n’osent pas faire leurs premières vraies sorties en extérieur à se roder avec des exercices simples. Pas la peine d’en faire trop pour débuter en étant “vous-même” : commencez déjà en allant chercher du pain.

En quoi est-ce si important?

Vous allez me dire : en quoi aller à la boulangerie est-il si important pour un travesti ? Je vous arrête tout de suite si vous avez tendance à extrapoler les choses : il ne s’agit pas ici d’acte militant, d’attentat à la pudeur ou encore d’un festival de mauvais goût que d’inciter des hommes à se travestir pour aller chercher leur pain.

Il faut comme très souvent contextualiser le propos pour mieux le cerner. Lorsque l’on se travesti et que l’on souhaite s’épanouir un peu plus, on se heurte très vite à l’épreuve des sorties en extérieur. Il s’agit d’une étape fondamentale dans la vie de celui qui souhaite dépasser son statut de travesti de salon, personnage qui n’ose pas aller plus loin dans son épanouissement et ce pour tout un tas de raisons (discrétion, introversion, quartier sensible, tiers personnes avec qui ça ne le fait pas, etc.).

Combien de consoeurs comme moi ou d’autres ont réalisé leurs premières “expéditions” de nuit ou au petit jour dans leur quartier ou en rase campagne… Et qui continuent à ne faire que cela pendant des années voir des décennies? On peut s’en contenter mais si on veut évoluer il faut bien un jour passer à autre chose. Quelque chose d’un peu plus risqué car cela va entraîner une interaction directe avec une ou plusieurs autres personnes.

Vous voyez où je veux en venir? C’est alors que parmi toute une série de sorties possibles (faire des courses, aller au cinéma, se balader dans un parc ou même juste faire un tour en voiture) il en existe une qui est à la fois simple et vraiment efficace pour se roder et s’affirmer : aller dans un commerce de proximité tel qu’une boulangerie par exemple.

Bon pour le rodage

Je recommande chaudement pour tout homme travesti comme moi de pratiquer dès que possible cette habitude qu’il pourra d’abord considérer comme un peu dingue et qui avec le temps deviendra terriblement banale. C’est la peur du regard de l’autre qui paralyse les gens de ma catégorie et les empêche de vivre la vie qu’ils méritent. Et la dépasser sur des choses telles que le “gag” du pain c’est déjà une petite victoire qui pourra en entraîner d’autres.

Si vous voyez quelqu’un comme moi avec une baguette dans la main (ou toute autre victuaille alimentaire) quel va être votre premier réflexe? De vous dire que c’est quelqu’un qui ne s’assume pas dans la vie? Ce ne serait pas plutôt l’inverse? Pour avoir assez de cran pour pouvoir faire cela c’est signe que la personne s’assume. Et qu’elle est plutôt sur la bonne voie non?

Une seule nuance…

Dans les sources qui accompagnent l’article j’aurai pu donner un lien vers le site de ma boulangerie préférée… Cela fait des années que j’y vais et c’est ce qui m’a permis d’écrire cet article. Ce n’est pas que je ne souhaite pas que cela devienne le nouvel endroit à la mode parce que c’est là qu’Edith de Nantes va y chercher son pain pain. Alors pourquoi si je m’assume au point de pouvoir (presque) tout faire je ne l’ai pas fait ?

En fait c’est aussi pour éviter que des personnes mal intentionnées m’y attendent un jour… J’ai pas envie de me prendre une tarte ! Pas folle la guêpe !

E D I T H D E N A N T E S

+ Si vous avez faim c’est par là
https://fr.wikipedia.org/wiki/Boulangerie

→ vidéo “Pourquoi pratiquer des sorties lorsque l’on est travesti?”
https://www.youtube.com/watch?v=NO-CzZmiQj0

Aller à une Pride [Les Sorties #05]

Petite définition avant d’aller plus loin : c’est quoi une Pride? Et d’ailleurs ça veut dire quoi cela “Pride”?

Un peu d’Histoire

Une Pride (ou Fierté en anglais) est une manifestation du mouvement LGBT destinée à donner une visibilité aux personnes homosexuelles, bisexuelles, queer, transgenres ou autres et à revendiquer la liberté et l’égalité des orientations sexuelles et des identités de genre. Si vous allez sur Wikipédia vous trouverez exactement la même définition au mot près. Normal car c’est moi qui l’ai faite !

Derrière cette petite blague je tenais à mentionner que cette définition est tellement parfaite que j’ai souhaité vous la faire partager ici dans sa version la plus épurée et non retouchée. Bon pour la suite en revanche c’est de mon cru. Le sample s’arrête là.

A l’heure où j’écris ces lignes nous sommes en 2019 qui est l’année du cinquantième anniversaire des émeutes de Stonewall aux Etats-Unis et qui furent à l’origine de la création de cette manifestation (comme expliqué dans la vidéo).

D’abord assez confidentielles puisqu’elles avaient peu de succès entre les années 70 et 80, les Prides ont commencé à devenir de plus en plus organisées et conséquentes à partir des années 90 et ce dans l’ensemble des pays occidentaux ouverts aux mœurs LGBT.

Pas partout

Parce que oui inutile de vous préciser que ce genre de manifestation n’existe pas encore dans le monde entier, et ce malgré qu’il existe partout sur Terre des personnes LGBT. Hélas certains pays voire continents sont encore particulièrement réticents à laisser libre court à ce genre de festivités.

Dans un monde aux multiples cultures qui n’avancent pas à la même vitesse, il n’est donc pas étonnant que les Prides ne peuvent pas être organisées partout de la même façon. Quand bien même elles peuvent avoir lieu… Même dans des pays dits “évolués” sur la question il est important de préciser qu’elles auront toujours leur utilité en terme de représentation et de visibilité des communautés LGBT. Il est vital qu’elles se déroulent toujours par solidarité avec les pays où ces dernières sont entravées.

Les Prides ont aussi lieu pour contrecarrer toute forme de régression là même où elles ont lieu. C’est le cas d’une des plus fameuses qui est celle de Tel Aviv en Israël où des gens ont commencé à se dire il y a quelques années que désormais il n’y aurait même plus besoin de faire de Pride tant la paix sociale règne et que les mœurs LBGT sont parfaitement intégrés dans la société locale de cette grande agglomération.

Fort heureusement de très nombreuses autres personnes sont plutôt contre ! On ne sait jamais ce qu’il peut advenir dans les temps à venir effet. Donc le principe de précaution s’applique.

A quoi cela ressemble?

Mais concrètement cela ressemble à quoi? Eh bien comme je dis toujours participer à un défilé de la Marche des Fiertés est toujours un excellent moment, de par son ambiance et sa convivialité. C’est comme le carnaval. Mais avec du meilleur son et sans les gosses !

Vous y verrez en effet des sound systems (des dispositifs de sonorisation) plus ou moins imposants déployés sur des chars qui défilent suivi par la foule (en général des semi-remorques transformés pour l’occasion en plateformes sur lesquelles évoluent des danseurs/danseuses au son des disques mixés par des DJs). Enfin la musique est très souvent à dominance électronique (house, techno, etc.). Autant vous le dire de suite : si vous n’êtes pas très adepte du gros son, ça va être un peu délicat pour vous. Mais pas impossible pour autant. Tout est affaire de motivation.

Traditionnellement les Prides ont lieu une fois dans l’année au mois de juin (mois anniversaire des émeutes de 1969). En général il y fait beau et c’est en journée. Gare aux coups de soleil et autres insolations !

Même seul.e vous n’êtes pas seul.e !

Dernière chose : si vous êtes comme Bibi un homme travesti qui a mis un peu trop longtemps à s’épanouir et à se sentir bien en extérieur, je vous recommande chaudement d’y aller. Vous allez pouvoir vous mêler à une foule qui est tout sauf hostile. Vous n’y risquez rien ! Au contraire vous passerez plutôt inaperçue car vous ne devrez pas être la seule !

On croise forcément des gens un peu étonnés sur les alentours proches lors du défilé mais il est très rare d’y croiser d’authentiques anti-LGBT ou tout autre individu à caractère belliqueux qui ne supporte la vision de ce cauchemar vivant pour son petit être. Et si par malheur vous en croisez et que votre accoutrement ne leur sied pas, je vous encourage vivement à ne surtout pas vous écraser. Eh oui c’est cela que d’être fier/fière.

C’est d’ailleurs pour cela que je recommande chaudement de voir la vidéo suivante pour conclure là-dessus. Bonus : vous m’y verrez danser un peu (bon d’accord c’est tourné en studio). Mais ça forcément c’est collector.

Petit guide de ce qu’est une Pride et conseils pratiques pour y participer. Vous verrez on s’y amuse un peu…

E D I T H D E N A N T E S

+ d’infos sur les Prides (vous y retrouverez ma petite définition évoquée plus haut!)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Marche_des_fiertés

+ d’infos sur les moeurs et la communauté lgbt
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lesbiennes,_gays,_bisexuels_et_transgenres

+ d’infos sur notre art de vivre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

→ vidéo “Quiz Spécial Cisgenres!”
https://www.youtube.com/watch?v=ZZu4g_uvOQg

→ vidéo “Pourquoi pratiquer des sorties lorsque l’on est travesti?”
https://www.youtube.com/watch?v=NO-CzZmiQj0

Les Filles Toxiques [Le Genre Pour Les Nuls #03]

Certaines “filles” sont insupportables dans la vie…
Il en existe deux “types”:
celles qui ne forcent pas leurs traits comme votre narratrice… et les autres!

Certains travestis (ou certaines femmes transgenres) sont insupportables dans la vie.
Il existe deux “types” de filles :
celles qui sont cools… et les toxiques!

Note importante : dans cet article nous prenons pour exemple le cas des hommes travestis et des femmes transgenres. Vous allez vite comprendre pourquoi…

Le côté “folle” et les autres gros défauts récurrents

Lorsque l’on croise une fille un brin originale comme nous (homme travesti ou certaines femmes transgenres) il vaut détecter assez rapidement si c’est une personne qui sait bien se comporter en société ou non. Si cette dernière ne fait pas dans la surenchère de son personnage, qu’elle est relativement sociable et sait faire la part des choses, alors oui ça vaut le coup de lui laisser toutes les chances de s’épanouir.

Un des clichés qui colle le plus aux filles comme moi est le côté dit de la “folle”. Vous savez ce comportement un peu outrancier qui a tendance à tout exagérer pour un rien et sans raison apparente. Cela se manifeste par des manières bien trop caricaturales et des attitudes bien trop réfléchies pour être naturelles.

Autre caractéristique de comportement de ce que personnellement j’appelle les “filles toxiques” : le mauvais goût certain dans pas mal de domaines. Là encore c’est toujours l’aspect caricatural qui prédomine. Des exemples : des fringues franchement limite en termes de décence visuelle ou encore les intérieurs d’habitations qui vous font immédiatement sentir que vous êtes dans un endroit où ne peut vivre qu’une personne aux goûts douteux de ce calibre !

Enfin pour finir tout cela se double d’un caractère particulièrement capricieux des plus détestables. En général et ce même si ce n’est pas forcément lié, il faut savoir que ces filles-là ont en effet tendance à se faire entretenir. Ce qui décuple leur potentiel financier et donc toutes les nombreux passe-droits et facilités que cela entraîne.

L’image que l’on renvoie

Bon vous me direz : d’accord mais en quoi est-ce important si vous n’êtes ni une femme transgenre ni un travesti comme Bibi ? La réponse est double : l’image que cela véhicule dans les relations humaines et les difficultés que cela entraîne lorsque la situation dérape.

D’abord pour l’image pas la peine de vous faire un dessin : les “filles” qui usent et abusent de leur situation de femme véhiculent une vision des plus négatives d’une communauté toute entière. Communauté souvent déjà bien réduite à des stéréotypes affligeants qui prônent pour la plupart que cette catégorie de population n’est ni plus ni moins qu’un ramassis de follasses invétérées qui singent les femmes et se victimisent dès qu’on touche de près ou de loin à leur pré carré.

Pour les difficultés que ça génère ensuite : quand on n’est pas ainsi et que l’on croise ce “genre” de chose qui respire et vit de la sorte, gare aux problèmes ! En effet vous n’êtes pas au bout de vos surprises si vous vous laissez envahir par ce “type” de créature. Si vous avez juste dû lors d’une unique (et brève) soirée lui payer ses verres dans un bar et que cela s’arrête là ce n’est pas encore trop grave. En revanche si elle souhaite carrément se faire entretenir une seule option s’offre à vous : la fuite !

Bref méfiez-vous des contrefaçons! comme disait Karl Zéro à la grande époque de Canal+ (où les personnages de femmes étaient souvent tenus par des acteurs hommes qui abusaient volontairement des traits les plus caricaturaux que l’on vient de décrire plus haut).

Ne cédez rien à une fille toxique

A bien y réfléchir deux fois : ne leur payez même pas leurs coups et ne lâchez rien sur le moindre caprice. Elles savent bien y faire et à défaut d’être forcément toutes vénales, il vaut mieux leur faire comprendre que dans la vie on n’a rien sans rien.

Moi par exemple il m’est bien évidemment déjà arrivé que l’on m’offre des verres lors de mes innombrables soirées à droite à gauche. J’ai un pote patron de bar qui me paye toujours un petit shoot lorsque je passe le voir. Et oui je ne crache pas dessus au contraire je le bois derechef avec lui et le remercie systématiquement à chaque fois.

Lors de mes sorties j’ai toujours un budget alloué à mes frais de bouche et autres délires. Idem pour toutes mes charges plus “sérieuses”, fixes ou variables. Je n’ai pas besoin que l’on me rince pour que je sois votre ami(e) ou même juste votre pote de murge. Et si vous envisagez de me sauter faudra d’abord me passer sur le corps. Au sens propre.

En général une simple attention suffit. Comme discuter ou même pour dire bonjour de la bonne façon sans faire de gaffe (voir nos sujets sur les civilités et les gestes). Et en retour je n’abuse pas de mon interlocuteur. En tout cas pas comme font ces filles un brin nuisibles pour rester polie. Une bonne fifille comme Bibi c’est une nana qui n’abuse pas.

Cette vidéo qui conclut notre propos est idéale pour distinguer à quel genre de “créature” on a affaire quand on en rencontre une. Comme souvent nous vous proposons un quiz (à partir de 08:15) pour voir si vous avez bien compris ce que l’on vous a expliqué (entre 00:00 et 08:14!).

E D I T H D E N A N T E S

+ d’infos sur notre art de vivre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

+ d’infos sur la Transidentité
https://fr.wikipedia.org/wiki/Transidentité

+ d’infos sur les moeurs et la communauté lgbt
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lesbiennes,_gays,_bisexuels_et_transgenres

→ vidéo “Le Travestissement : un art de vivre”
https://www.youtube.com/watch?v=uJ0jOHzzHbs

→ vidéo “Quiz Spécial Cisgenres!”
https://www.youtube.com/watch?v=ZZu4g_uvOQg

Battle Travesti vs Petite Merde [Vivre Ensemble #03]

Et c’est dans ces moments-là que le questionnement “Vivre Ensemble?” (le titre de cette série de vidéos) vous revient au plein dans la tronche : la question est posée et c’est à chacun et chacune de se faire un point de vue lucide sur la conclusion qui (à ce jour) en découle naturellement…

Dans cet article nous faisons la promotion de la petite battle que nous avons élaborée en vidéo sur notre chaîne YouTube entre un travesti et un imbécile de première. Où comment clouer le bec à une personne des plus désobligeantes.

C’est typiquement le genre de situation que les personnes comme Edith (ou certaines femmes transgenres) qui cherchent à s’assumer et/ou qui vivent leur vie au grand jour appréhendent.

Une belle joute verbale comme on les aime

Nous avons reconstitué dans cette séquence un combat fictif sous forme de joute verbale entre une personne de “type” édithienne et une personne disons… indélicate.
Les traits très caricaturaux du personnage de Zlatinou qui joue le rôle de l’infâme salopard sont malheureusement très peu exagérés.

Ce genre de comportement haineux datant d’un autre âge (médiatisé une fois de temps en temps) est une réalité quotidienne de notre société et avec laquelle les personnes travesties ou transgenres doivent composer.

Souvent les mots peuvent blesser tout autant sinon plus que des coups. Dans le cas où l’agression tourne à la joute verbale des deux côtés, il s’installe alors un rapport de force où il n’y a pas vraiment de gagnant dans l’affaire, chacun croyant avoir porté le coup décisif par la prétendue justesse de ses propres propos. Cela nécessite pour la personne qui subit l’agression d’avoir des nerfs d’acier et d’être parfaitement entraînée à ce genre de situation. Pour ne pas flancher pendant et après.

La hantise de la confrontation passée

Car cela peut vous hanter longtemps après. Surtout si vous auriez pu humilier votre adversaire de façon plus marquante et plus durable. Mais face à un con il ne faut pas trop espérer. Vous vous en êtes sortie et ça c’est déjà une victoire. Comme je dis toujours ça aboie mais ça ne mord pas.

Si vous avez tendance à minimiser ce genre de faits, voire de ne pas y croire et/ou que vous n’appréciez guère les filles comme nous et/ou la communauté transgenre, regardez donc cette vidéo par simple devoir civique.

Et pour tous(tes) les autres on espère que ça vous plaira ! J’avoue : on s’est bien amusés lors de l’écriture et du tournage de cet épisode. Notamment pour Zlatinou notre gentil abruti de service. Ce personnage pas si éloigné de la réalité est hilarant par sa bêtise crasse et son manque total d’honnêteté. On espère aussi que cela en fera réfléchir plus d’un et plus d’une.

Attention : le contenu de cette vidéo peut heurter votre sensibilité en raison du caractère volontairement vulgaire de certains propos tenus ici. Que vous soyez une pleureuse ou un.e progressiste ultra, dans les deux cas on sait par avance que ça ne plaira à personne. Mais comme on dit chez nous : “C’est pour tant pis!”

E D I T H D E N A N T E S

+ d’infos : être transphobe
https://fr.wikipedia.org/wiki/Transphobie

+ d’infos sur la Transidentité
https://fr.wikipedia.org/wiki/Transidentité

+ d’infos sur notre art de vivre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

→ vidéo “Distinction Travestissement & Homosexualité”
https://www.youtube.com/watch?v=ayJ5xBEjBkI

→ vidéo “Quiz Spécial Transphobe!”
https://www.youtube.com/watch?v=YXuJ8C2M1vQ