Distinction entre Travestissement et Transidentité [Le Genre pour les Nuls #05]

Vidéo inédite consacrée à la distinction entre le Travestissement et la Transidentité.

N’hésitez pas à commenter, liker, partager, etc.

Bon Visionnage.
Et Bon Quiz à partir de 05’10 pour tester si vous avez compris de quoi on parle entre 00’00 et 05’09!

E D I T H D E N A N T E S

+ d’Infos sur le Travestissement
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

+ d’Infos sur la Transidentité
https://fr.wikipedia.org/wiki/Transidentité

+ d’Infos sur les mœurs et la communauté LGBT
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lesbiennes,_gays,_bisexuels_et_transgenres

La Transidentité : Définition [Le Genre pour les Nuls #04]

Vidéo inédite consacrée à la Transidentité.

N’hésitez pas à commenter, liker, partager, etc.

Bon Visionnage.
Et Bon Quiz à partir de 05’02 pour tester si vous avez compris de quoi on parle entre 00’00 et 05’01!

E D I T H D E N A N T E S

→ Infos sur la Transidentité
https://fr.wikipedia.org/wiki/Transidentité

→ Infos sur les mœurs et la communauté LGBT
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lesbiennes,_gays,_bisexuels_et_transgenres

→ Infos sur le Travestissement
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

Le Travestissement : un Art de Vivre.

Vidéo “made by Edith” sur notre art de vivre…

Vidéo consacrée à un art de vivre à part entière : le Travestissement!

N’hésitez pas à commenter, liker, partager, etc.

Bon Visionnage. Et Bon Quiz à partir de 07’15 pour tester si vous avez compris de quoi on parle entre 00’00 et 07’14!

E D I T H D E N A N T E S

+ d’infos sur notre art de vivre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

→ Présentation de la chaîne vidéo
https://www.youtube.com/watch?v=DCrlVIyW7gk

Les Filles Toxiques [Le Genre Pour Les Nuls #03]

Certaines “filles” sont insupportables dans la vie…
Il en existe deux “types”:
celles qui ne forcent pas leurs traits comme votre narratrice… et les autres!

Certains travestis (ou certaines femmes transgenres) sont insupportables dans la vie.
Il existe deux “types” de filles :
celles qui sont cools… et les toxiques!

Note importante : dans cet article nous prenons pour exemple le cas des hommes travestis et des femmes transgenres. Vous allez vite comprendre pourquoi…

Le côté “folle” et les autres gros défauts récurrents

Lorsque l’on croise une fille un brin originale comme nous (homme travesti ou certaines femmes transgenres) il vaut détecter assez rapidement si c’est une personne qui sait bien se comporter en société ou non. Si cette dernière ne fait pas dans la surenchère de son personnage, qu’elle est relativement sociable et sait faire la part des choses, alors oui ça vaut le coup de lui laisser toutes les chances de s’épanouir.

Un des clichés qui colle le plus aux filles comme moi est le côté dit de la “folle”. Vous savez ce comportement un peu outrancier qui a tendance à tout exagérer pour un rien et sans raison apparente. Cela se manifeste par des manières bien trop caricaturales et des attitudes bien trop réfléchies pour être naturelles.

Autre caractéristique de comportement de ce que personnellement j’appelle les “filles toxiques” : le mauvais goût certain dans pas mal de domaines. Là encore c’est toujours l’aspect caricatural qui prédomine. Des exemples : des fringues franchement limite en termes de décence visuelle ou encore les intérieurs d’habitations qui vous font immédiatement sentir que vous êtes dans un endroit où ne peut vivre qu’une personne aux goûts douteux de ce calibre !

Enfin pour finir tout cela se double d’un caractère particulièrement capricieux des plus détestables. En général et ce même si ce n’est pas forcément lié, il faut savoir que ces filles-là ont en effet tendance à se faire entretenir. Ce qui décuple leur potentiel financier et donc toutes les nombreux passe-droits et facilités que cela entraîne.

L’image que l’on renvoie

Bon vous me direz : d’accord mais en quoi est-ce important si vous n’êtes ni une femme transgenre ni un travesti comme Bibi ? La réponse est double : l’image que cela véhicule dans les relations humaines et les difficultés que cela entraîne lorsque la situation dérape.

D’abord pour l’image pas la peine de vous faire un dessin : les “filles” qui usent et abusent de leur situation de femme véhiculent une vision des plus négatives d’une communauté toute entière. Communauté souvent déjà bien réduite à des stéréotypes affligeants qui prônent pour la plupart que cette catégorie de population n’est ni plus ni moins qu’un ramassis de follasses invétérées qui singent les femmes et se victimisent dès qu’on touche de près ou de loin à leur pré carré.

Pour les difficultés que ça génère ensuite : quand on n’est pas ainsi et que l’on croise ce “genre” de chose qui respire et vit de la sorte, gare aux problèmes ! En effet vous n’êtes pas au bout de vos surprises si vous vous laissez envahir par ce “type” de créature. Si vous avez juste dû lors d’une unique (et brève) soirée lui payer ses verres dans un bar et que cela s’arrête là ce n’est pas encore trop grave. En revanche si elle souhaite carrément se faire entretenir une seule option s’offre à vous : la fuite !

Bref méfiez-vous des contrefaçons! comme disait Karl Zéro à la grande époque de Canal+ (où les personnages de femmes étaient souvent tenus par des acteurs hommes qui abusaient volontairement des traits les plus caricaturaux que l’on vient de décrire plus haut).

Ne cédez rien à une fille toxique

A bien y réfléchir deux fois : ne leur payez même pas leurs coups et ne lâchez rien sur le moindre caprice. Elles savent bien y faire et à défaut d’être forcément toutes vénales, il vaut mieux leur faire comprendre que dans la vie on n’a rien sans rien.

Moi par exemple il m’est bien évidemment déjà arrivé que l’on m’offre des verres lors de mes innombrables soirées à droite à gauche. J’ai un pote patron de bar qui me paye toujours un petit shoot lorsque je passe le voir. Et oui je ne crache pas dessus au contraire je le bois derechef avec lui et le remercie systématiquement à chaque fois.

Lors de mes sorties j’ai toujours un budget alloué à mes frais de bouche et autres délires. Idem pour toutes mes charges plus “sérieuses”, fixes ou variables. Je n’ai pas besoin que l’on me rince pour que je sois votre ami(e) ou même juste votre pote de murge. Et si vous envisagez de me sauter faudra d’abord me passer sur le corps. Au sens propre.

En général une simple attention suffit. Comme discuter ou même pour dire bonjour de la bonne façon sans faire de gaffe (voir nos sujets sur les civilités et les gestes). Et en retour je n’abuse pas de mon interlocuteur. En tout cas pas comme font ces filles un brin nuisibles pour rester polie. Une bonne fifille comme Bibi c’est une nana qui n’abuse pas.

Cette vidéo qui conclut notre propos est idéale pour distinguer à quel genre de “créature” on a affaire quand on en rencontre une. Comme souvent nous vous proposons un quiz (à partir de 08:15) pour voir si vous avez bien compris ce que l’on vous a expliqué (entre 00:00 et 08:14!).

E D I T H D E N A N T E S

+ d’infos sur notre art de vivre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

+ d’infos sur la Transidentité
https://fr.wikipedia.org/wiki/Transidentité

+ d’infos sur les moeurs et la communauté lgbt
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lesbiennes,_gays,_bisexuels_et_transgenres

→ vidéo “Le Travestissement : un art de vivre”
https://www.youtube.com/watch?v=uJ0jOHzzHbs

→ vidéo “Quiz Spécial Cisgenres!”
https://www.youtube.com/watch?v=ZZu4g_uvOQg

Travestissement & Homosexualité [Le Genre pour les Nuls #02]

Dans notre série éducative “Le Genre pour les Nul.le.s” voici comment distinguer travestissement et homosexualité.

Parce que dans l’imaginaire collectif un.e travesti.e est forcément homosexuel.le…
Parce que selon le même raisonnement simpliste l’inverse doit l’être également…
Normalement vous n’aurez plus d’excuses après avoir vu cette vidéo pour saisir la différence profonde entre se travestir et être homosexuel.le.

Dans notre série intitulée “Le Genre pour les Nul.le.s“, nous allons aujourd’hui attaquer un gros morceau : comment bien dissocier deux notions qui sont complètement différentes à savoir l’homosexualité et le travestissement.

Quelques petites définitions…

Rapides définitions pour bien déterminer de quoi on parle : être homosexuel.le c’est éprouver une attirance affective, physique, amoureuse pour une personne du même sexe que soi. Un homme avec un homme ou une femme avec une femme. Quant à être travesti c’est seulement reprendre les codes esthétiques du genre opposé au sien pour en avoir l’apparence.

J’espère qu’on ne vous a pas perdu là… Avant de passer à la suite vous pouvez relire le paragraphe précédent personne ne verra que vous n’avez pas tout pigé. Sinon si c’est bon pour vous on passe à la suite.

Pour beaucoup, être travesti (ou femme transgenre ou transformiste ça marche aussi) c’est forcément être un peu homosexuel.le… A l’inverse être homosexuel.le c’est forcément être un peu travesti sur les bords. Mais c’est bon sang bien sûr ! Surtout chez les hommes gays. Après tout ne cherche t’on pas à déterminer dans un couple de gays lequel des deux porte la culotte ? Lequel des deux fait la femme ? Pour tordre le coup une bonne fois pour toutes à ces clichés qui sont des plus désolants, il convient de bien séparer ce qui est de l’ordre de la sexualité (l’homosexualité) de ce qui de l’ordre de l’apparence (le travestissement).

Pas de statistiques

Pour beaucoup, être travesti (ou femme transgenre ou transformiste ça marche aussi) c’est forcément être un peu homosexuel.le… A l’inverse être homosexuel.le c’est forcément être un peu travesti sur les bords. Mais c’est bon sang bien sûr ! Surtout chez les hommes gays. Après tout ne cherche t’on pas à déterminer dans un couple de gays lequel des deux porte la culotte ? Lequel des deux fait la femme ? Pour tordre le coup une bonne fois pour toutes à ces clichés qui sont des plus désolants, il convient de bien séparer ce qui est de l’ordre de la sexualité (l’homosexualité) de ce qui de l’ordre de l’apparence (le travestissement).

Là encore on mettra de côté le raisonnement stéréotypé qui consiste à croire que dans le cadre d’une relation avec un homme un travesti habillé en femme est non plus un gay mais un hétéro puisqu’ainsi formé le couple est composé de deux genres…

Ça va ? Vous arrivez toujours à suivre ? Pas évident tout cela. Et c’est encore plus complexe lorsque la première réaction de base d’une personne transphobe sur les bords et donc souvent volontairement agressive emploie une expression de style “pédé“, “tapette“, etc. Savez-vous que ces termes sont des insultes offensantes et qu’elles méritent un amour de procès pour la personne qui abuse de ces mots indélicats dans sa diatribe ?

Nous avons un autre article intitulé “Le Vivre Ensemble : Battle Travesti vs Petite Merde” qui traite plus en détail ces quelques subtilités de langage inadéquat. Un lien vous est proposé en fin d’article si cela vous intéresse.

C’est juste un petit coup de gueule

Revenons à nos moutons. Alors oui là ça se ressent je pousse un petit coup de gueule parce que je parle en toute connaissance de cause.

J’ai eu des périodes de ma vie où j’ai testé tout un tas de choses afin d’en savoir plus sur moi et moins douter. Je peux donc vous affirmer ici ou dans le blanc des yeux si on se croise un jour que je suis travesti ET hétérosexuel. La plupart de mes partenaires femmes l’ont toujours su et à chaque fois les ruptures se sont faites pour des motifs autres. Ou alors elles n’ont pas osé me le dire. Après vous êtes libre de me croire ou non mais je ne pense pas que ma grande passion en était réellement la cause.

Bref à vous qui lisez ces quelques lignes : mettez-vous quelques instants à ma place. Imaginez que vous êtes un travesti et que l’on vous rabâche à longueur de temps que vous n’êtes rien d’autre au mieux qu’un homosexuel refoulé. Ou au pire une vulgaire “tapette” pour les indélicats les plus crasseux. Ah désoléE mais je crois que ce n’est pas le bon terme là…

On est bien d’accord ce n’est pas le fait d’être considéré comme homosexuel qui est déplaisant : c’est le fait que de pas savoir employer le bon mot pour désigner la personne. L’inverse (un homme gay se faisant traiter de “sale hétéro“) est tout à fait valable. De toute façon lorsqu’un idiot dit de moi que je suis homosexuel selon sa vision des choses, je ne fais rien pour systématiquement imposer l’inverse. Je préfère laisser cette personne s’humilier elle-même.

La jurisprudence Chaplin

Vous savez dans les années 30 Chaplin était considéré comme Juif par les nazis du Troisième Reich allemand. Hors pas de pot pour ces imbéciles de marcheurs au pas de l’oie car Chaplin n’était pas Juif. Mais là où c’est intéressant c’est que l’interprète de Charlot n’a jamais rien fait pour prouver le contraire… Il estimait en effet que cela aurait servi ces détestables personnes.

Alors attention je ne dis pas que toute personne qui ne porte pas dans son coeur les personnes comme moi est forcément en phase avec la doctrine nationale-socialiste. Par contre il doit avoir quand même au fond du crâne un joli petit côté fachiste que n’aurait pas renié à la même époque des gens éclairés comme l’Etat français entre juillet 1940 et août 1944…

L’envie de meurtre

Avouez que l’envie de meurtre n’est pas loin lorsque comme moi, on tient aux principes de bonne conduite, de respect et de tolérance… et que toutes ces valeurs sont malmenées par des gens qui feraient mieux de se documenter plutôt que d’adopter systématiquement un réflexe reptilien des plus détestables.

Pour ne rien arranger les choses, certains travestis sont vraiment gays. Personnellement j’assume très bien mon penchant pour le travestissement et sans être homosexuel mais il m’arrive moi aussi de me mettre à la place d’un imbécile qui n’apprécie pas en apparence mes penchants. Ça doit pas être simple non plus de vivre non pas une mais deux choses que la morale de certains dément…

Un petit quiz vous est proposé en fin de vidéo pour voir si vous avez bien compris ce que l’on vous a expliqué dans cet article. J’espère que cela dédramatisera un peu toute cette prose que je l’espère vous n’aurez pas trouvée trop véhémente mais totalement cohérente et justifiée.

E D I T H D E N A N T E S

+ d’infos sur notre art de vivre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

+ d’infos sur les moeurs et la communauté LGBT
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lesbiennes,_gays,_bisexuels_et_transgenres

→ vidéo “Le Travestissement : un art de vivre”
https://www.youtube.com/watch?v=uJ0jOHzzHbs

→ vidéo “Battle Travesti vs Petite Merde”
https://www.youtube.com/watch?v=r6nyOcSTW6Y

→ vidéo “Quiz Spécial Cisgenres!”
https://www.youtube.com/watch?v=ZZu4g_uvOQg