Euh… Monsieur ou Madame? [Vivre Ensemble? #02]

Dans ce billet d’humeur nous allons vous parler d’un comportement qu’il faut adopter lorsque l’on croise ce “genre” de “fille” de “type” homme travesti… C’est d’ailleurs aussi valable avec un “genre” de “mec” de “type” femme travestie… Ah je vous jure le progressisme c’est saoulant des fois…

Petite piqûre de rappel

Employer le bon terme de civilité lorsque l’on rencontre une personne travestie (ou une femme transgenre ou encore un homme transgenre) c’est important. Et ce n’est pas de la revendication de SWJ c’est juste un peu de bon sens camarades!

On appellera donc un travesti homme en femme en disant “elle”
(c’est le fameux “Bonjour madame” au lieu de “Bonjour Monsieur“)
On appellera une travestie femme en homme en disant “il”
(c’est le logique “Bonjour Monsieur” au lieu de “Bonjour Madame“.

On n’imagine pas vraiment ô combien cela est important pour les personnes comme moi. Si si je peux vous l’affirmer étant moi-même concerné : ce n’est pas quelque chose qu’il faut prendre à la légère.

Un rappel de ce que vous êtes pour l’autre

C’est plutôt gratifiant voire réconfortant que l’on vous considère tel que vous souhaitez être. Surtout lorsque vous faites tout pour. Notamment dans le cas de personnes qui comme moi pratiquent le travestissement de façon naturelle et épanouie.

Pour une femme transgenre MtF (pour “Male To Female” ou “d’Homme à Femme“) bien apprêtée et très féminine et/ou qui a entamé voire terminé son processus de transition : c’est donc plus que valorisant que de se faire appeler Madame plutôt que Monsieur.

Pour un homme transgenre FtM (pour “Female To Male” ou “de Femme à Homme“) qui a un physique qui passe bien et/ou idem que précédemment qui a déjà entamé voire terminé sa transition… Il sera donc plus sympathique à l’oreille de se faire appeler Monsieur que Madame.

Et là mettons-nous à la place de ces personnes qui se retrouvent face à d’autres qui ne les considèrent pas réellement à l’image du genre qu’elles veulent véhiculer. C’est la catastrophe : on vous rappelle brusquement avec un seul petit mot ce que vous êtes à l’origine… Ce qui peut vous mettre mal à l’aise aisément et de façon durable.

Si c’est encore trop obscur pour vous, regardez donc cette vidéo. Et surtout commentez-là abondamment! Promis on ne dénonce personne à la Police de la Pensée actuelle! A noter que nous avons aussi un sujet très similaire dan sla même série qui concerne non pas la civilité mais le geste de présentation (vidéo “Faire Bisou ou Serrer la Main?” disponible en lien ci-dessus).

Et pour finir un dernier truc : cela n’a rien de militantif. C’est juste du bon sens.

E D I T H D E N A N T E S

+ d’infos sur l’art de dire “Bonjour”
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bonjour

→ vidéo “Quiz Spécial Cisgenres!”
https://www.youtube.com/watch?v=ZZu4g_uvOQg

→ vidéo “Faire Bisou ou Serrer la Main?”
https://www.youtube.com/watch?v=-PkQxXVKTRM

Comment saluer un travesti? [Vivre Ensemble #01]

Quels gestes adéquats faire pour saluer une personne à la Edith?

Aujourd’hui il s’agit d’un comportement qu’il faut adopter lorsque l’on croise ce “genre” de “fille” de “type” homme travesti. C’est d’ailleurs aussi valable avec un “genre” de “mec” de “type” femme travestie. Oui je sais c’est pas évident…

Pas forcément un dilemme

Loin de nous l’envie de vouloir dire ce qui est bien et ce qui ne l’est pas. Et encore moins de mettre au banc les gens qui commettent ces petits impairs. N’empêche. Des fois certains se comportent de façon tout à fait volontaire et réfléchie. Et dans un cas de la sorte, cela mérite bien un article sur ce supposé dilemme qui dans leur petite tête n’en est pas vraiment un !

Aujourd’hui il s’agit d’un comportement qu’il est préférable d’adopter lorsque l’on croise ce “genre” de “fille” de “type” homme travesti. Cela peut d’ailleurs être aussi valable avec un “genre” de “mec” de “type” femme travestie. Oui je sais c’est pas évident mais bon c’est le progrès et des fois on s’y perd…

Un geste d’une grande maladresse

Serrer la main à un travesti qui s’assume pleinement au lieu de lui faire la bise peut être anodin en apparence. Ce geste est pourtant un brin maladroit : cela lui rappellera à cette “fille” dans quelle case l’autre l’enferme (sans forcément le vouloir d’ailleurs ce qui est encore plus idiot).

Ceci est particulièrement désobligeant et pire, humiliant pour la personne concernée. Avouez-que c’est un peu inconvenant et que cela peut vite créer un réel malaise pour elle. Si cette dernière a un minimum de d’assurance en société doublé d’un répondant assez corsé, vous imaginez assez aisément le tableau… Sans se victimiser, il ne faut pas pour autant laisser passer cela.

Un sujet qui étonnement divise encore

Je dois sans doute être un peu naïve car pour moi tout devrait être si simple…

Récemment un membre de ma famille m’a rapporté qu’un petit débat avait eu lieu avec ses collègues de travail à la suite de la lecture de cet article. Et étonnement ces derniers étaient assez divisés sur ce sujet (comme beaucoup de gens et comme sur tant d’autres sujets traitant de travestissement et de transidentité).

Dans le cas du salut (serrer la main plutôt que de faire la bise) il existe un ressenti supplémentaire particulièrement lancinant qui est le même aussi bien pour la personne “débutante” que pour celle qui est un peu plus “aguerrie” comme votre narratrice. Que ce soit lors des premières sorties ou après des années de vie épanouie. Croyez-nous.

Dans les deux cas ce n’est guère sympathique à vivre. Personnellement je trouve que c’est indéniable : refuser de faire la bise à une personne comme moi c’est du même niveau qu’une insulte verbale. Et pourtant je ne suis pas du style à vouloir me victimiser comme tant d’autres le font trop souvent.

Et pour finir un dernier truc : cela n’a rien de militantif. C’est juste du bon sens. Si c’est trop obscur pour vous, regardez donc cette vidéo et n’hésitez pas à la commenter.

E D I T H D E N A N T E S

+ d’infos sur l’art de faire la bise
https://fr.wikipedia.org/wiki/Baiser

+ d’infos sur l’art de serrer la main
https://fr.wikipedia.org/wiki/Poignée_de_main

→ vidéo “Quiz Spécial Cisgenres!”
https://www.youtube.com/watch?v=ZZu4g_uvOQg

→ vidéo “Dire Bonjour Monsieur ou Bonjour Madame?”
https://www.youtube.com/watch?v=QplX27i7-EE

Les Femmes! [Ennemis du Travesti #04]

A défaut d’être complexé, être travesti en tant qu’homme avec des femmes peut se révéler… compliqué.

Dans notre série vidéo “Les Ennemis du Travesti” nous vous présentons des catégories bien déterminées d’individus qui peuvent mener la vie dure aux petites nénettes comme ma petite personne.

Dans ce quatrième épisode, nous avons choisi de faire un article consacré aux femmes car ces dernières peuvent également être dans certaines situations une source de difficultés pour les travestis (et les femmes transgenres d’ailleurs). Avant de nous traiter de quelque chose que nous ne sommes pas, regardons ensemble la suite.

Le monde des femmes est particulièrement cruel

Ah les femmes ! Si belles et si idéalisées que certains hommes se retrouvent pleinement en elles au point de vouloir être comme ces dernières ! Sauf que des fois celles-ci pourront vite les faire redescendre de leur petit nuage. Si le monde des hommes est souvent dépeint comme violent et sans pitié, celui des femmes peut l’être tout autant. Pour le vivre des deux côtés du miroir, je peux vous en parler avec crédibilité et sans prétention.

Contrairement à d’autres adversaires que nous avons évoqué lors d’articles précédents (les jeunes, les moqueurs, les pervers), les femmes sont peut être la catégorie qui est la moins dangereuse pour les travestis et les femmes transgenres. Dans le second cas il s’agit des transgenres MtF (“Male to Female” ou “d’Homme à Femme” si vous préférez).

Hormis les très jeunes femmes et ados (de la catégorie dite des “jeunes”), ce ne sont pas elles qui vont aller jusqu’à effectuer de vilaines choses que redoutent les personnes comme moi (nous insulter, vouloir se battre contre nous, nous traquer, etc.). Oui je sais le tableau n’est pas rose. Mais il est réaliste car c’est la dure réalité avec laquelle les travestis qui s’assument doivent composer. La cacher ou la sous-estimer est se rendre complice d’actes ignobles de violence psychologique et/ou physique que subissent les gens comme moi. Et les femmes aussi d’ailleurs. Eh oui les filles même combat !

Plus subtiles que d’autres adversaires classiques

Je m’égare un peu : les femmes sont bien plus subtiles lorsqu’elles décident de dénigrer un homme qui se travestit (encore une fois c’est seulement certaines d’entre-elles et dans certains cas que cela se produit). Cela m’arrive rarement mais je suis sûre de cela. Il s’agit de croiser le regard assassin de certaines d’entre-elles dans les espaces publics. Il se passe alors deux choses à cet instant précis.

En premier lieu la réaction naturelle de rejet : elles ne comprennent pas la tenue féminine qui n’est pas celle que les canons de la morale bien pensante autorisent sur un homme dit “normé”. Et ensuite il se peut aussi (et c’est encore plus fourbe) qu’elles jalousent le travesti sur tout un tas de sujets aussi logiques qu’illogiques.

Au travail

Autre point de détail à ne pas négliger : les femmes sur le lieu de travail. Si vous avez tendance à vous travestir lors de votre temps libre hors de votre cadre professionnel, je vous recommande Messieurs d’être plutôt discrets avec vos collègues sur votre penchant pour la mode féminine, la lingerie fine et autres talons hauts.

Là encore par jalousie certaines de vos collègues pourraient d’une façon ou d’une autre être inclines à vous mener la vie dure. Et ce même si peu de temps avant tout se passait encore bien à la suite de la révélation de votre penchant. Qu’à cela ne tienne. Ce sera alors à vous de vous adapter… ou pas. Personnellement je vous recommande de les laisser se casser les dents car c’est un combat qu’elles ne gagneront pas : vous faites ce que vous voulez de votre petit corps non?

Contenu “approuvé”

J’explique toutes ces subtilités (la jalousie, la concurrence, etc.) avec moults exemples dans la vidéo qui suit. Petit secret de tournage : j’avais présenté avant de la publier une première version de cette dernière à une amie qui l’avait attentivement regardée et qui avait trouvé le propos un peu trop bancal et pas vraiment structuré. J’ai revu ma copie et je lui ai alors présenté cette version que vous allez découvrir. Elle la trouva en effet bien plus pertinente (et aussi plus drôle) vis-à-vis du sujet traité.

Je ne fais pas mention de cette anecdote pour justifier auprès de celui ou celle qui lit cet article agrémenté d’une vidéo que ces derniers sont forcément bons puisque validés par une femme. L’article c’est moi seul(e) qui l’a pondu. La vidéo en revanche on peut dire qu’on l’a élaborée à deux (même si c’est toujours moi qui l’a écrite, tournée et montée).

Bon visionnage et vive les Femmes!

Note : cette vidéo ainsi que celles de la série intitulée “Les Ennemis du Travesti” peuvent paraître au premier abord comme particulièrement véhémentes voir injustifiées dans leurs récits et conclusions. Cela n’a pas pour but de stigmatiser une ou plusieurs catégories particulières d’individus.

Non il s’agit juste de se moquer un peu avec un soupçon d’irrévérence de situations conflictuelles engendrées par des comportements indélicats et que vivent parfois les gens comme nous dans cette société qui s’ensauvageonne de plus en plus et sous des formes aussi diverses que variées. Plutôt que de subir et de nous victimiser comme certains de nos adversaires (ou à l’inverse de rageux/rageuses de la cause) nous préférons évidemment en rire.

Et une dernière chose : rien n’est fictif, tout est authentique.

Et encore une fois vive les Femmes !

E D I T H D E N A N T E S

+ d’infos sur notre art de vivre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

+ d’infos sur la Transmisogynie
https://fr.wikipedia.org/wiki/Transmisogynie

→ vidéo “Distinction entre Travestissement et Homosexualité”
https://www.youtube.com/watch?v=ayJ5xBEjBkI

→ vidéo “Quiz Spécial Cisgenres!”
https://www.youtube.com/watch?v=ZZu4g_uvOQg

Les Pervers! [Ennemis du Travesti #03]

Article éducatif pour mecs un peu lourds…

Dans notre série “Les Ennemis du Travesti” nous vous présentons des catégories de personnes qui peuvent mener la vie dure aux filles comme Bibi. Après les Jeunes et les Moqueurs, nous vous présentons aujourd’hui dans ce troisième épisode une belle brochette d’autres infâmes salopards : les Pervers!

En gros on répertorie ici les mecs qui draguent éhontément dans la rue, ceux pour qui tout ce qui porte un jupon est forcément un peu consentant et doit être abordé sans tact ni classe. Que ce soit une femme ou un homme ressemblant à une femme comme moi…

C’est curieux. Ce n’est jamais les femmes qui font ce genre de trucs… Par contre elles subissent cela tout autant que les filles à la Edith ! Pour être femme la plupart de mon temps, je ne peux que vous le confirmer.

Une similitude avec ce que vivent les femmes

Combien de femmes (de “vraies” femmes entre guillemets) ne sont pas déjà retrouvées dans ces situations où elles se sont fait polluer l’existence par un mec un brin obsédé sexuel? Et pas besoin que la scène se déroule dans des circonstances que beaucoup d’hommes tentent souvent maladroitement, ou pire volontairement, de légitimiser.

Pour ces derniers il est en effet tout à fait crédible que si une femme se fait agresser par un prédateur lubrique c’est parce qu’elle se trouvait alors au mauvais endroit (une ruelle) au mauvais moment (par nuit noire) dans les pires conditions possibles (aucune visibilité car il n’y avait pas de lumière). Ne leur en déplaise tout ceci peut arriver en pleine journée où la vision est très bonne et au beau milieu d’une foule (l’exemple des frottements dans les transports en commun est un exemple parmi beaucoup d’autres).

Migrant polyglotte et pervers pépère

J’en parle de façon exhaustive dans la vidéo qui accompagne cet article parce que j’ai vécu moi-même bon nombre de fois des scènes à la fois désobligeantes voire obscènes. Allez tant pis pour le spoil : une fois j’ai croisé deux mecs à trois cents mètres de distance dans la même rue (de nuit certes…) et qui voulaient chacun “tenter” leur coup.

Le premier était un migrant un peu mort de faim. Pardon pour le politiquement correct car je sens qu’on va me taxer d’adversaire du multiculturalisme. Allez pour faire plaisir aux bien-pensants on va dire un apatride d’Afrique de l’Ouest saharienne à tendance ambigu qui ne s’assumera jamais.

Bref le mec m’aborde. Pas pour me demander l’heure. Et par surprise et en insistant lourdement. Pas agressif mais aussi collant que la pièce lingerie que je porte habituellement pour ne pas avoir froid à mes gambettes. Il parlait quatre langues qu’il a tour à tour employer pour me charmer plus que maladroitement. Il s’est présenté dans chacune d’entre elles pour “faire connaissance” le tout en me suivant sur plus d’une centaine de mètres…

J’ai réussi à m’en débarrasser en l’insultant en anglais juste avant que le second n’apparaisse. Le mec en question me repère en voiture, se gare n’importe comment vingt mètres devant moi et se met à en courir une centaine pour aller plus loin dans la rue. Je l’ai retrouvé quelques instants après entre deux voitures le froc baissé sur ses pompes en train de… Je vous laisse deviner.

Et si vous ne voyez pas de quoi je parle vous pourrez le découvrir dans la vidéo ci-dessous. Ames sensibles s’abstenir. Interdit aux moins de 12 ans (date à laquelle on commence déjà à pratiquer un peu ladite gestuelle).

Une expérience pas si étonnante

Ah sinon pour info et aussi étonnant que cela paraisse cela ne m’a pas marqué plus que cela. Peut être aussi est-ce dû au fait qu’il s’est rendu compte au moment fatidique que je n’étais pas une “vraie” femme… ce qui m’a beaucoup fait marrer!

Non sans rire c’est aussi et surtout car ce genre de situation est quelque chose de très fréquent à vivre. Aussi bien pour les filles comme moi que les femmes transgenres et surtout évidemment pour toutes les femmes qui ont le malheur d’attirer l’œil et le dard de ces odieux personnages.

Pas la peine d’en faire trop. Cela résume un peu tout ce que j’avais à dire sur ces pleutres. Ne regardez pas cette vidéo si vous êtes un homme de la sorte. Ah bah non ça ne vous plaira pas car vous risquez de vous y voir!

Note : cette vidéo ainsi que celles de la série intitulée “Les Ennemis du Travesti” peuvent paraître au premier abord comme particulièrement véhémentes voir injustifiées dans leurs récits et conclusions. Cela n’a pas pour but de stigmatiser une ou plusieurs catégories particulières d’individus.

Non il s’agit juste de se moquer un peu avec un soupçon d’irrévérence de situations conflictuelles engendrées par des comportements indélicats et que vivent parfois les gens comme nous dans cette société qui s’ensauvageonne de plus en plus et sous des formes aussi diverses que variées. Plutôt que de subir et de nous victimiser comme certains de nos adversaires (ou à l’inverse de rageux/rageuses de la cause) nous préférons évidemment en rire.

Et une dernière chose : rien n’est fictif, tout est authentique.

E D I T H D E N A N T E S

+ d’infos sur notre art de vivre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

+ d’infos sur la Transphobie
https://fr.wikipedia.org/wiki/Transphobie

→ vidéo “Le Travestissement : un art de vivre”
https://www.youtube.com/watch?v=uJ0jOHzzHbs

→ vidéo “Distinction entre Travestissement et Homosexualité”
https://www.youtube.com/watch?v=ayJ5xBEjBkI

→ vidéo “Quiz Spécial Transphobes!”
https://www.youtube.com/watch?v=YXuJ8C2M1vQ

Les Moqueurs! [Ennemis du Travesti #01]

Dans notre série “Les Ennemis du Travesti” nous vous présentons des catégories de personnes qui peuvent mener la vie dure aux personnes comme Edith. Aujourd’hui : les Moqueurs.

Hey toi qui te moques des gens comme nous ! Bonne nouvelle cette vidéo est faite pour toi! Cela ne te plaira guère mais c’est tant mieux. Surtout si tu te reconnais dans les “profils” évoqués…

Note : cette vidéo ainsi que celles de la série intitulée “Les Ennemis du Travesti” peuvent paraître au premier abord comme particulièrement véhémentes voir injustifiées dans leurs récits et conclusions. Cela n’a pas pour but de stigmatiser une ou plusieurs catégories particulières d’individus.

Non il s’agit juste de se moquer un peu avec un soupçon d’irrévérence de situations conflictuelles engendrées par des comportements indélicats et que vivent parfois les gens comme nous dans cette société qui s’ensauvageonne de plus en plus et sous des formes aussi diverses que variées. Plutôt que de subir et de nous victimiser comme certains de nos adversaires (ou à l’inverse de rageux/rageuses de la cause) nous préférons évidemment en rire.

La moquerie est futile

Ah les Moqueurs… Probablement la pire espèce d’adversaires qu’une personne un tant soit peu originale peut rencontrer. Je ne dis pas cela pour les galvaniser et leur faire plaisir à ces imbéciles. Mais pour bien leur faire comprendre que leurs diatribes, insultes, remarques et autres quolibets m’ont toujours laissée, disons, dubitative.

En effet comment accorder une quelconque importance à quelqu’un qui a visiblement envie de vous faire comprendre que votre simple existence l’incommode? Il n’y rien de plus futile qu’un tel personnage qui agira toujours en nombre et/ou en étant certain d’avoir un auditoire qui sera acquis à sa cause. A savoir vanner une pauvre cible.

Non en fait ce n’est pas vraiment la personne en question qui représente un danger mortel pour toute personne travestie ou transgenre. Ce sont ses paroles. Et surtout lorsque ces dernières sont un peu plus aiguisées que la moyenne. L’effet peut être déstabilisant lorsque ces dernières sont combinées à la répétition de situations similaires sur un court laps de temps. C’est en effet tout de suite plus énervant de subir cela lorsque ça vous arrive à plusieurs reprises dans la même journée…

Vous ne pourrez pas comprendre tant que vous n’êtes pas concerné(e)

Prenons un exemple : il vous est arrivé une fois comme cela de vous moquer disons “gentiment” d’une personne comme moi ou (c’est encore plus stupide) d’une femme transgenre. Oh deux fois rien vous vous êtes juste étouffé(e) de rire en la voyant et vous vous êtes empressé(é) de partager votre hilarité avec vos congénères les plus proches. C’est votre pote au téléphone, vos copines de la rangée au cinéma qui sont comme des poules devant un couteau, vos cousins à la piscine qui gloussent comme si ils découvraient l’électricité, etc. Enfin bref ce genre de trucs.

Pour vous cela n’a pas l’air très méchant que de prendre la personne en photo pour partager votre dernier délire en date sur vos réseaux sociaux. Pas vraiment grave non plus que de la singer en l’imitant de façon plus qu’exagérée. Ou encore éclater faussement de rire avec une voix de fausset si minable que c’est à se demander si ce n’est pas vous qui êtes plus ambigu(e) que la cible de votre moquerie…

Mais sachez que vous avez juste attiré l’attention d’une personne et ce peut être pour la quinzième fois dans sa journée… Mais ça c’est quelque chose que vous ne pourrez pas comprendre. Puisque cela ne devrait pas trop vous arriver dans VOTRE vie à VOUS.

Cela vous parait-il un brin plus clair?

Cette image résume tout et est plus efficace qu’un long discours. Je crois que le message est passé. Et si vous n’avez toujours pas compris on vous invite à regarder cette petite production audiovisuelle où nous avons répertorié quelques cas similaires au vôtre.

Bien entendu si vous êtes quelqu’un de tolérant et qui ne pratique pas la moquerie intempestive et gratuite, vous pouvez aussi regarder cette séquence qui au passage est une de nos préférées. A défaut de faire un monde meilleur, on aime bien s’en moquer ouvertement.

Lorsque l’envie de meurtre n’est pas loin…

Note : cette vidéo ainsi que celles de la série intitulée “Les Ennemis du Travesti” peuvent paraître au premier abord comme particulièrement véhémentes voir injustifiées dans leurs récits et conclusions. Cela n’a pas pour but de stigmatiser une ou plusieurs catégories particulières d’individus.

Non il s’agit juste de se moquer un peu avec un soupçon d’irrévérence de situations conflictuelles engendrées par des comportements indélicats et que vivent parfois les gens comme nous dans cette société qui s’ensauvageonne de plus en plus et sous des formes aussi diverses que variées. Plutôt que de subir et de nous victimiser comme certains de nos adversaires (ou à l’inverse de rageux/rageuses de la cause) nous préférons évidemment en rire.

Et une dernière chose : rien n’est fictif, tout est authentique.

E D I T H D E N A N T E S

+ d’infos sur notre art de vivre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

+ d’infos sur la Transphobie
https://fr.wikipedia.org/wiki/Transphobie

→ vidéo “Distinction entre Travesti et Homosexualité”
https://www.youtube.com/watch?v=Uh3qs5U8aGs

→ vidéo “Quiz Spécial Transphobes!”
https://www.youtube.com/watch?v=8Lz1Le-AN8I

Les Jeunes! [Ennemis du Travesti #02]

Jeune! Ce n’est pas toi qui est bête : c’est ton âge. Si naguère sous une forme ou une autre tu as tendance à te moquer ou emmerder les personnes comme nous eh bien cet article est fait pour toi!

Dans notre série “Les Ennemis du Travesti” nous vous présentons des catégories de personnes qui peuvent mener la vie dure aux filles comme Edith de Nantes. Aujourd’hui : les Jeunes. Qui sont paradoxalement à la fois victimes et coupables.

Précision sur le terme “ennemis”

Cet article traite d’un sujet qui nous tient particulièrement à cœur : identifier les caractéristiques d’une population donnée et en définir les contours pour mieux la cerner. Voire la comprendre quand c’est possible. Quand on emploie le terme “ennemi” il s’agit d’une contrariété lié à une forme d’adversaire, de difficultés relationnelles et de rapports tendus qui vont en découler.

Nous n’avons pas à cœur de souhaiter la mort de chaque catégorie de personnes que nous vous décrivons bien évidemment. Cela a été fait pour attirer votre attention sur les problèmes que rencontrent au quotidien des personnes comme votre narratrice ainsi que certaines personnes transgenres suite aux interactions avec la société dans laquelle elles évoluent. Et les jeunes sont une de ces nombreuses potentielles sources de problèmes. Explication.

Emmerder quelqu’un c’est emmerder le monde entier en fait. Mais c’est dur de le comprendre quand on est encore trop précoce. On en parle en connaissance de cause. Combien de fois je me suis faite personnellement emmerdée par des individus dont le jeune âge n’excuse pas tout? Il faut dire que dans à peu près deux tiers des cas les regards, rires, insultes et contacts proviennent de ces gentils individus à peine sorti de l’enfance et pas du tout farouches…

Jeunes et cons

On ne m’ôtera pas de l’idée que tout cela est au final bien consternant. L’actualité nous le rappelle assez régulièrement. Lorsque des faits d’agression sur personnes un brin originales comme moi, de “type” transgenre, de mœurs LGBT, etc. sont avérés, on retrouve systématiquement des cas de portraits d’agresseurs de ce calibre : cons. Et jeunes pour la plupart.

Il faut dire aussi que ces derniers sont les plus à même d’aller à la confrontation contrairement à leurs aînés qui par expérience ne vont pas y aller aussi vite. Ou tout du moins pas sous cette forme-là. Comme ils s’assument un peu plus leurs aînés auront plus tendance à draguer un travesti ou un.e transgenre plutôt de vouloir lui nuire…

Oui je suis sans détour quand je parle de certaines de ces personnes-là car cela se lit dans leurs yeux quand ils vous fixent. Et cela ne m’est pas arrivé que cinq ou dix fois… Au bout d’un moment dans la vie vous apprenez à saisir la différence profonde entre les “fâcheux hasards malheureux” et les “étranges coïncidences à répétition”.

Etre un.e jeune travesti.e, transgenre, androgyne, etc. est tout sauf évident

Après je n’incrimine pas tous les jeunes et toutes les catégories socio-culturelles de cet admirable pays bien évidemment. La raison en est très simple : être un.e jeune travesti.e, transgenre, androgyne, etc. dans ce même milieu n’est pas le meilleur endroit pour pouvoir s’y épanouir paisiblement. En effet il ne faut pas oublier que les “djeuns” ne se font pas de cadeaux entre eux.

Des jeunes qui ont un comportement offensant envers des personnes comme moi ont peut être aussi sans le savoir des proches dans leur entourage qui pratiquent ce plaisir que la bonne morale bien pensante dément tant. Après il y a deux types de personnes : ceux qui acceptent leur semblable dans sa différence et ceux qui préfèrent le renier.

Et puis bon : à défaut de l’être déjà, le jeune qui est con ou transphobe peut devenir travesti ou transgenre un jour aussi qui sait? Une vie c’est long. Rien n’est figé. Surtout pas aujourd’hui où les moeurs n’ont jamais été si constamment en pleine évolution.

Note : cette vidéo ainsi que celles de la série intitulée “Les Ennemis du Travesti” peuvent paraître au premier abord comme particulièrement véhémentes voir injustifiées dans leurs récits et conclusions. Cela n’a pas pour but de stigmatiser une ou plusieurs catégories particulières d’individus.

Non il s’agit juste de se moquer un peu avec un soupçon d’irrévérence de situations conflictuelles engendrées par des comportements indélicats et que vivent parfois les gens comme nous dans cette société qui s’ensauvageonne de plus en plus et sous des formes aussi diverses que variées. Plutôt que de subir et de nous victimiser comme certains de nos adversaires (ou à l’inverse de rageux/rageuses de la cause) nous préférons évidemment en rire.

Et une dernière chose : rien n’est fictif, tout est authentique.

E D I T H D E N A N T E S

+ d’infos sur notre art de vivre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

+ d’infos sur la Transidentité pour les jeunes
https://fr.wikipedia.org/wiki/Enfant_transgenre

→ vidéo “Distinction entre Travestissement et Homosexualité”
https://www.youtube.com/watch?v=ayJ5xBEjBkI

→ vidéo “Quiz Spécial Cisgenres!”
https://www.youtube.com/watch?v=Awws1WgsgUg

Trucs & Astuces Pour Travestis Volume 2 [Sorties #04]

Petit Manuel du petit parfait travesti! [Partie 2]

Quelques petites choses bien utiles lors des premières sorties lorsque l’on aime à se travestir. Pour les filles comme Edith et ses doubles qui cherchent à s’assumer et/ou qui vivent leur vie au grand jour. Et tout ce qu’on vous raconte là c’est du vécu !

On galère toujours un peu au commencement…
Mais il y a toujours un début à tout.

D’ordinaire je ponds un article un peu plus complet pour développer mon propos. Etant donné qu’il s’agit là de “trucs et astuces”, cela va être difficile de ne pas faire dans le spoil. Regardez donc la vidéo suivante et vous verrez de quoi il en ressort.

E D I T H D E N A N T E S

→ Un bon site d’information sur le Travestissement et la Transidentité
http://www.txy.fr/

→ vidéo “Trucs & Astuces pour Travestis Volume 1”
https://www.youtube.com/watch?v=bvXj0rSOZ3o

→ vidéo “Pourquoi pratiquer des sorties lorsque l’on se travesti?”
https://www.youtube.com/watch?v=CcmMyCJ6Tns

→ vidéo “S’entraîner à sortir régulièrement en allant chercher du pain”
https://www.youtube.com/watch?v=JZ333eVI7mI

Trucs & Astuces Pour Travestis Volume 1 [Sorties #03]

Petit Manuel du parfait petit travesti! [Partie 1]

Quelques petites choses bien utiles lors des premières sorties lorsque l’on aime à se travestir. Pour les filles comme Edith et ses doubles qui cherchent à s’assumer et/ou qui vivent leur vie au grand jour. Et tout ce qu’on vous raconte là c’est du vécu !

On galère toujours un peu au commencement…
Mais il y a toujours un début à tout.

D’ordinaire je ponds un article un peu plus complet pour développer mon propos. Etant donné qu’il s’agit là de “trucs et astuces”, cela va être difficile de ne pas faire dans le spoil. Regardez donc la vidéo suivante et vous verrez de quoi il en ressort.

E D I T H D E N A N T E S

+ site d’information Transidentité TXY
http://www.txy.fr/

→ vidéo “Trucs & Astuces pour Travestis Volume 2”
https://www.youtube.com/watch?v=KRhxuZtE52M

→ vidéo “Pourquoi pratiquer des sorties lorsque l’on est travesti?”
https://www.youtube.com/watch?v=07zlZzLmHfI

Se Blinder Mentalement [Sorties #02]

Apprendre à dépasser ses peurs & ses doutes… Se dire que c’est tout à fait abordable… Comprendre qu’en dépit d’obstacles (réels ou supposés) on peut passer le cap des premières sorties pour pouvoir vivre de façon la plus épanouie possible.

Article pensé pour que les filles comme Edith puissent vivre au grand jour leur penchant que la bonne morale dément. Ou comment se préparer mentalement pour sortir de son placard si ce n’est pas encore fait!

C’est pas du coaching mais ça peut aider. Il s’agit ici de quelques pistes que l’on vous donne si vous êtes comme Edith ou une personne de “type” femme transgenre en quête d’épanouissement

E D I T H D E N A N T E S

+ d’infos sur notre art de vivre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

→ vidéo “Pourquoi pratiquer des sorties lorsque l’on se travesti ?”
https://www.youtube.com/watch?v=CcmMyCJ6Tns

→ vidéo “Trucs & Astuces pour Travestis Volume 1”
https://www.youtube.com/watch?v=aq_0WMMKp7s

Sortir en femme [Sorties #01]

Qu’est-ce qui peut pousser un homme en apparence “ordinaire” à vouloir vivre en femme? Réponse : ne pas passer à côté d’une vie !

Passer de l’ombre à la lumière lorsque l’on se travesti est tout sauf simple. Mais ça en vaut la peine si la personne peut s’en donner les moyens. A travers cette vidéo nous allons vous expliquer pourquoi si vous êtes comme Edith (ou d’autres dans son style) vous devez vivre en vous assumant.

On n’a qu’une seule vie

Vous savez on a qu’une vie alors ne la gâchez pas. Si vous avez envie de sortir ne vous privez pas. Votre liberté commence là où s’arrête celle des autres. Et alors? C’est tout de même pas ces personnes qui vont vous dire ce que vous devez faire du reste de votre vie…

Les idées que je développe ici sont bien plus qu’essentielles pour l’homme travesti de 36 ans qui s’assume pleinement que je suis : c’est la clé de voûte de toute une vie.

Dans l’introduction du présent article vous avez du remarquer que j’employais un ton assez direct. Et que le propos ne s’adressait qu’aux personnes un brin “délurées” comme moi. Mais bon. En même temps c’est une des thématiques principales des idées et propos que je développe sur cet espace, article après article, vidéo après vidéo, présence sur les réseaux sociaux, etc.

La crédibilité de la démarche

Si je n’avais pu vivre l’existence que j’ai actuellement, il est inutile de préciser que je serais incapable d’assumer cette démarche de pousser mes consoeurs à vivre leur vie à fond. Et de renseigner à travers les contenus multimédias que je propose ici toute personne que ça intéresse sur ce monde obscur qu’est cet art de vivre qu’est le Travestissement vécu de façon libre et assumé

Comment être crédible lorsque l’on entreprend d’encourager quelqu’un si on ne vit pas soi-même ce que l’on raconte? Je parle en connaissance de cause et je peux vous garantir que quand vous passez vingt ans dans un placard ce n’est pas pour y retourner de sitôt !

Pour approfondir un peu plus le sujet, n’hésitez pas à regarder la vidéo suivante où je développe cela avec mes consoeurs Matière Grise, Idée Noire et Faschionne, personnages un brin déjantés mais réellement sincères eux aussi.

Vous savez on a qu’une vie. Alors si c’est possible il faut la vivre à fond. Si vous avez envie de sortir ne vous privez pas les filles 😉 Votre liberté commence là où s’arrête celle des autres. Et alors? C’est tout de même pas ces personnes qui vont vous dire ce que vous devez faire du reste de votre existence.

Après tout ceci est à prendre avec du recul. Personnellement j’ai pu le faire. Mais j’ai bien conscience que tout ceci n’est absolument pas du ressort de tout le monde. A vrai dire j’ai même beaucoup de chance. Jusqu’à quand ça c’est une autre question qui n’aura pas de réponse ici.

E D I T H D E N A N T E S

+ d’infos sur notre art de vivre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement

→ vidéo “Apprendre à developper son mental pour pouvoir sortir”
https://www.youtube.com/watch?v=CcmMyCJ6Tns