Sébastien Tellier “L’Aventura” [2014]

Comment décrire cet étrange personnage qu’est Sébastien Tellier ?

Quand j’ai commencé à écrire cet article sur un de ses albums (qui a mon sens est son meilleur), je me suis alors dit qu’il fallait faire dans le simple. En effet l’artiste est une sorte d’électron libre comme il n’en existe très peu dans la musique francophone. Hormis Philippe Katerine je n’en vois guère d’autres de notoriété équivalente qui planent aussi haut que lui.

Un super musicien

Il ne faut pas s’arrêter à son look hirsute, mélange de baba cool à barbe et de dandy sophistiqué (je pense notamment à son personnage de vrai-faux gourou dans l’art concept de son album My God Is Blue en 2012). Le regard souvent caché par d’imposantes lunettes noires, on devine en réalité un être à la fois sensible et gentiment barré qui contraste avec une allure globale qui reste impressionnante au premier abord.

Musicien émérite, sa carrière est vraiment intéressante. Et son album L’Aventura est comme je le disais un peu plus haut un must dans sa discographie tant par sa richesse mélodique que par la qualité de son instrumentalisation dense et féconde.

Carrière pas inintéressante

Son disque L’Aventura sort donc en 2014. C’est le huitième album d’une carrière commencée en 2001. Ses réussites notables qui l’ont fait connaître du grand public tiennent dans une poignée de titres. Mais qui ont eu chacun de jolis succès : La Ritournelle en 2004 (album Politics), Pomme en 2008 (album Sexuality) et Cochon Ville en 2012 (album My God Is Blue).

Malgré une improbable participation au Concours de l’Eurovision en 2008 qui aurait pu desservir sa notoriété, il a su toujours se diversifier et surtout se bonifier album après album. My God Is Blue en 2012 avait un peu divisé la critique qui voyait là un disque un peu trop simpliste dans sa construction (personnellement je l’avais bien aimé). En revanche avec L’Aventura on est vraiment devant une magnifique production qui met tout le monde d’accord.

Longue suite musicale

L’album commence avec “Love“, un instrumental planant qui nous amène immédiatement sous une ambiance tropicale qui rejoint l’esthétique globale du disque. Tellier l’a conçu comme une sorte de paradis perdu un brin psychédélique qui se situerait quelque part en Amérique latine et plus particulièrement au Brésil. L’artiste avait été faire un tour dans ce pays pour composer et enregistrer une partie de son album. Cela se ressent particulièrement sur de nombreux titres, les plus flagrants étant “L’Amour Carnaval” et “L’Enfant Vert“.

Sous les Rayons du Soleil” est une balade solaire que l’on a envie d’écouter à l’infini. “Ma Calyspo” qui vient juste après est aussi un beau moment radieux. Passé ces premiers titres de consonnance dite accessible, on entre alors dans un univers complétement à part et dont on ne ressortira qu’à la toute fin de l’oeuvre.

En effet plus on avance dans le disque et plus on entre dans une longue suite sonore où l’on passe sans s’en rende compte d’un titre à l’autre avec une agréable sensation de pensées qui défilent générées par un esprit particulièrement vagabond. Et décidément pas commun.

Ricky l’Adolescent” est un bijou pop déjanté comme Tellier en a le secret. C’est bien barré comme il faut et on en redemande ! Et que dire de la non moins envoutante “Comment Revoir Oursinet?” longue suite délirante qui nous fait retomber en enfance pendant un quart d’heure entier…

Plusieurs passages instrumentaux traversent le disque et l’on peut alors mesurer l’incroyable densité des arrangements de synthés et de cordes. Enfin Ambiance Rio est une perle pop psyché jazz de premier choix.

Un disque à part donc. Parfait aussi bien un jour de pluie chez soi que lors d’une virée à la mer au soleil. Je vous recommande chaudement !

E D I T H  D E  N A N T E S

Tracklist:
01 Love (4:27)
02 Sous Les Rayons Du Soleil (3:32)
03 Ma Calypso (5:16)
04 L’Adulte (3:19)
05 Ricky L’Adolescent (5:04)
06 Aller Vers Le Soleil (5:28)
07 Comment Revoir Oursinet? (14:12)
08 L’Amour Carnaval (2:57)
09 Ambiance Rio (4:32)
10 L’Enfant Vert (4:36)

→ Lien Wikipédia sur Sébastien Tellier
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sébastien_Tellier

Auteur : Edith de Nantes

Personnage Libre. C'est déjà bien mais c'est perfectible.

3 réflexions sur « Sébastien Tellier “L’Aventura” [2014] »

  1. Ping : granül klor
  2. Ping : capath.vn

Les commentaires sont fermés.